Promotion

/Promotion

Bilan et derniers mots de MRT 011

Bonjour à tous,

En ce mois de septembre voyant une nouvelle rentrée scolaire, il est temps pour la Metz Racing Team 011 de faire le bilan avant de céder sa place aux nouveaux membres MRT 012.
Avant de commencer à parler de notre expérience, nous souhaitons remercier l’intégralité de nos partenaires car nous n’aurions pu aboutir et performer avec notre monoplace Dragon Spirit sans eux. Chacun de nos collaborateurs est directement impliqué dans notre réussite et nous espérons qu’ils seront aussi fiers que nous des résultats acquis par l’équipe !

Silverstone (10 au 15 juillet 2018)

– 35ème/81 participants
– 240.4/1000 points – 188.1/325 points en statique – 53.3/675 points en dynamique
Partie statique : nous avons tiré d’importants enseignements sur ce qu’attendent les juges lors de ces épreuves.
Partie dynamique : nous avons subi quelques problèmes réduisant notre potentiel et la performance de Dragon Spirit lors des épreuves d’Acceleration et de Skip Pad.
De plus, nous avons subi un court-circuit pendant l’épreuve d’endurance nous obligeant à abandonner au bout de 7 tours sur les 22 prévus.


Catalunya (21 au 26 août 2018)

– 27ème/37 participants en combustion – 57ème/75 participants au général
– 181.0/1000 points – 130/325 points en statique – 51.0/675 points en dynamique
Partie statique : après notre performance anglaise et le retour des juges, nous pensions obtenir des résultats plus probants. Malheureusement, nous avons appris à nos dépends que les attentes des deux compétitions étaient différentes (règlements anglais et allemand). L’équipe a tout de même repoussé ses limites. Néanmoins nos résultats sont en retraits par rapport à l’Angleterre.
Partie dynamique : la présence en nombre des meilleures équipes a grandement diminué notre performance lors de ces épreuves, les scores étant attribués en fonction de la meilleure performance dans chacune des épreuves. Même si la voiture était bien plus véloce qu’en Angleterre, cette différence n’est pas visible au point de vue comptable.
De plus le circuit de Catalunya, très exigeant, a eu raison de nos espoirs et de notre monoplace lors de l’épreuve d’endurance. Une fois de plus, c’est l’électricité qui a fini par arrêter notre monoplace au changement de pilote, c’est à dire au bout de 10 tours sur les 20 que comptait l’épreuve. En effet, le circuit condamnait les pilotes à de nombreux changements de rapport, changement qui sont très énergivores. Malgré toutes nos séances de test, ce problème ne fut jamais rencontré, ce qui laisse à l’équipe MRT 011 un goût d’inachevé.
Finalement nous avons grandement amélioré les performances de la monoplace même si notre score n’a pas évolué.

Conclusion

Globalement, nous avons pu constater que nous avons cruellement manqué d’expérience dans nos aventures. Beaucoup de problèmes auraient pu être évités et du temps gagné en compétition.

Sur la partie statique, nous avons beaucoup appris après la première compétition et nous avons tenté d’améliorer notre prestation entre les deux compétitions, ce qui ne fut pas suffisant.
Nous avons néanmoins saisi l’intégralité des attentes des juges pour les deux compétitions.

Sur la partie dynamique, nous sommes montés en puissance au fur et à mesure des compétitions. Nous comparer aux meilleures équipes et voitures du championnat en participant à ces épreuves fut très enrichissant et cela nous a permis d’observer les solutions utilisées par nos concurrents.

Malgré nos abandons en Endurance, nous sommes tout de même satisfaits de notre performance et nous nous sommes surpassés à chaque moment pour décrocher les meilleurs résultats possibles. Grâce à ceux-ci, nous avons écris une nouvelle page de l’association Metz Racing Team et de notre école, l’ENIM, dont nous nous sommes attelés à défendre ses couleurs !

Passation

Comme expliqué plus tôt, nous avons acquis énormément d’expérience de ces deux compétitions. Tout au long de cette année, nous avons surmonté des hauts et des bas qui ont su renforcer l’équipe et que nous avons partagé avec la relève.
C’est après ces derniers jours que nous cédons la place à Metz Racing Team 012 en leur souhaitant autant de succès, si ce n’est plus… Nous resterons à leur écoute pour répondre à leurs futurs questions.

Par ces mots, nous tirons notre révérence. Merci à tous de nous avoir suivi, d’avoir partagé et vécu notre histoire.

A très bientôt !
Metz Racing Team 011

By | 2018-09-11T10:36:20+00:00 septembre 10th, 2018|Promotion|Commentaires fermés sur Bilan et derniers mots de MRT 011

Compétition de Catalunya – 21/08 au 26/08

Bonjour à tous,

Beaucoup de temps est passé depuis notre participation à la manche Formula Student Spain 2018 sur le circuit de Catalunya. Le retour fut difficile car il marqua la fin de notre aventure et du projet Dragon Spirit. Ce fut l’un des moments les plus forts de cette année et il a fallu du temps à l’équipe pour tirer le bilan d’une année riche en événement :

Avant de présenter notre résultat général et épreuve par épreuve, nous devons présenter la compétition de Catalunya. A notre surprise, nous avons pu constater quelques différences notables entre les compétitions anglaise et allemande.

La première de ces différences est la séparation des équipes thermiques et électriques. En effet, lors de la manche sur le circuit de Silverstone, aucune différence n’était faite entre les équipes utilisant l’une ou l’autre des solutions de motorisation. Pour Catalunya, toutes les épreuves sont distinctes, c’est à dire que les monoplace, en fonction de leur mode de propulsion, ont des barèmes de notation différents. Pour terminer sur ce point, le barème général n’est pas similaire entre les deux manches du championnat, certaines épreuves comme le Design ou le Business ont un barème différent.

De plus, et autre point notable, les véhicules peuvent être contrôlés à tout moment dans la compétition et notamment après avoir validé les épreuves de Scrutineering  (épreuves de validation des solutions techniques passées avant les épreuves dynamiques). Les monoplaces sont également inspectées avant chacune des épreuves dynamiques pour garantir la sécurité des pilotes.
Ce petit détail peut paraître anodin mais ce point aura son importance dans notre récit…

La compétition Formula Student Spain 2018 garde les fondamentales avec 3 épreuves statiques (Business, Design et Cost), 5 épreuves de qualification (Pre-inspection, Scrutineering, Tilting test, Brake test et Noise test) et 5 épreuves dynamiques (Skip Pad, Acceleration, Autocross, Endurance et Efficiency).
Maintenant que nous vous avons expliqué le contexte de cet événement, nous allons pouvoir détailler nos résultats.

Classement général – 27ème/37 en thermique – 57ème/75 au général – 181/1000 points

Comme indiqué plus haut, il y a 2 catégories, les véhicules thermiques et électriques.

En thermique, nous avons terminé à la 27ème place sur 37 et en intégrant les véhicules électriques, nous terminons à la 57ème place sur les 75 équipes participantes avec un score total de 181 points sur les 1000 possibles.

Cette performance peut paraître décevante après notre performance de Silverstone car nous avons de moins bons résultats mais nous avons affronté, lors de cette épreuve, les meilleurs équipes de la Formula Student venant du monde entier. Nous avons concouru face à des équipes prestigieuses comme en autre TU Munich, University of Stuttgart, Oregon State University, ETH Zurich.

Ces équipes font parties du top 10 mondial et représentent ce qu’il se fait de plus performant dans le monde automobile étudiant !

Notre performance est donc tout autant remarquable, si ce n’est plus, qu’à Silverstone !

Business – 9ème/37 en thermique – 21ème/75 au général – 64/75 points

L’épreuve permet à chaque équipe participante d’exposer son projet devant un jury de spécialistes du milieu automobile et de l’investissement financier. Le but ? Convaincre de potentiels investisseurs de nous aider dans la création de notre entreprise !

Nous avons tiré beaucoup d’enseignements et de retour dans cet exercice après notre passage devant le précédent jury. Nous avons ainsi pu construire une solide argumentation pour tenter de les convaincre dans notre aventure fictive d’une production en série de Dragon Spirit.

Pour cela, nous avons estimé la méthode que nous allions utiliser pour fabriquer et assembler notre voiture. Cela nous a permis d’évaluer les coûts d’investissement liés à la production et ainsi de pouvoir statuer sur un prix de vente de notre monoplace en fonction des possibles ventes. Enfin, nous avons interrogé un panel de personnes nous permettant de cibler des consommateurs et de mieux connaître le marché auquel nous ferions face !
En fonction des réponses, nous avons pu présenter des chiffres de vente, des propositions d’évolution de notre produit et la rentabilité de notre structure.

Les juges ont été séduits par notre présentation ce qui nous a permis de grandement améliorer notre score dans cette épreuve !

Design – 29ème/37 en thermique – 62ème/75 au général – 43/150 points

L’épreuve de Design offre la possibilité de prouver à des personnes éminentes du sport automobile toute l’ingénierie déployée autour de notre voiture.

Nous ne nous attendions pas à de bons résultats, et au vue de ceux-ci, nous ne pouvons que confirmer les craintes que nous avions. En effet, nous avons dû complètement modifier notre approche dans cette épreuve par rapport à l’Angleterre et ainsi il nous a fallu revoir entièrement notre processus de justification sur chacun des pôles techniques. Une fois les documents justificatifs ont été remis aux organisateurs fin juillet, nous nous sommes retrouvés face au jury.

Face à eux, nous avons dû aborder de nombreux thèmes avec notamment la forme du nez, des pontons du point de vue aérodynamique, l’emplacement moteur ou encore la géométrie de l’échappement… Ces sujets ont été étudié lors de la conception de la monoplace mais beaucoup d’informations ont été perdues faute de rapport et du manque de spécialisation de chacun des membres sur un sujet précis.
En effet, de par notre faible nombre, nous n’avons pas pu approfondir certaines solutions techniques comme nos homologues ou comme voulu par le jury. De plus, nous avons manqué de suivi nous avons perdu quelque fois le raisonnement nous permettant d’aboutir à la solution technique installée…

Ce point fut immédiatement transmis à la future équipe qui, nous l’espérons, réussira à combler plus amplement les attentes des juges de l’épreuve !

Cost – 32ème/37 en thermique – 67ème/75 au général – 23/100 points

Une fois de plus, un jury de spécialistes s’est retrouvé sur notre stand, autour de la voiture. L’objectif est ici de justifier du prix de chacune des pièces attirant l’attention des juges. Pour cette épreuve, nous nous sommes concentrés particulièrement sur cette épreuve entre les deux compétitions. Pour cela, nous avons recalculé entièrement le coût des pièces que nous avons réalisé nous-mêmes. Nous avons également refondu entièrement notre présentation pour convenir aux attentes des évaluateurs qui nous avaient été communiquées à Silverstone.

Dans un premier temps, après avoir parfaitement défendu le coût de notre voiture et les juges semblaient satisfaits de nos réponses. Malheureusement, l’épreuve ne se limitait pas à cet exercice…

Nous avons appris qu’il était également nécessaire de justifier, à l’aide de matrice de choix, l’ensemble des paramètres (fiabilité, coût, performance ou encore poids) qui ont permis de définir la solution adoptée.
Enfin, dernier point, il était également nécessaire de prendre en compte le recyclage de chacune de nos pièces et de penser au développement durable de l’intégralité de notre production…

Dans l’incompréhension devant ces exigences supplémentaires et pris totalement au dépourvu, nous avons tout de même tenté des justifications supplémentaires pour répondre aux questions mais sans grand succès.

Nous avons une nouvelle fois manqué d’expérience dans cette compétition ce qui nous a été très préjudiciable. Notre méconnaissance nous a fait perdre de gros points !

Dans l’incompréhension devant ces exigences supplémentaires et pris totalement au dépourvu, nous avons tout de même tenté des justifications supplémentaires pour répondre aux questions mais sans grand succès.

Nous avons une nouvelle fois manqué d’expérience dans cette compétition ce qui nous a été très préjudiciable. Notre méconnaissance nous a fait perdre de gros points !

Épreuves dynamiques – 50.5/675 points

Les épreuves dynamiques ont une évaluation différente des épreuves statiques. L’évaluation ne se fait plus suivant des grilles d’évaluation mais suivant des équations mathématiques prenant en compte la meilleure performance réalisée sur chaque épreuve. Les équipes ont de multiples essais pour réaliser les meilleures performances possibles.

Avant de parler des épreuves dynamiques, et pour pouvoir y participer, il nous a fallu passer comme à Silverstone des épreuves de qualification. Celles-ci sont les mêmes qu’en terre anglaise, à savoir :
– le Pre-inspection (casques, tenues et sortie du cockpit des pilotes en moins de 5 secondes)
– le Scrutineering (inspection technique du véhicule suivant le règlement)
– le Tilting table (inclinaison de la voiture à 45 et 60° afin de contrôler le centre de gravité du véhicule et les fuites de fluide)
– le Noise test (correspond à une mesure de bruit à 0,5m du moteur et ne devant pas excéder 105dB quand le moteur est au rupteur)
– le Brake test (le véhicule doit s’arrêter dans une zone définie après avoir atteint une certaine vitesse)

Nous n’avons rencontré aucune difficulté pour le Pre-inspection et le Tilting table, quelques modifications mineures furent apportées pour valider le Scrutineering.
Le Brake test fut passer lors du deuxième essai après un réglage de la balance de frein entre l’avant et l’arrière de la voiture.
En revanche, nous avons eu des problèmes plus importants et de nombreux soucis pour valider le Noise test. Après un premier échec dû à la différence entre les distances de mesure anglaise et espagnole (1m contre 0,5m). Nous avions dimensionné notre système pour l’Angleterre et non l’Espagne car nous pensions que les distances de mesure étaient identiques. Ainsi nous avons démonté l’échappement pour y insérer de la paille de fer qui a pour but de diminuer le bruit. Nous avons également bloqué toutes les sources de bruit pouvant être occasionnées par les vibrations du moteur et plus généralement, de la monoplace. Le deuxième essai fut le bon avec un score de 104,9 dB.

Nous étions à présent prêt pour les épreuves dynamiques du lendemain avec le Skip pad le matin et l’Accélération pendant la nuit.

Skip pad – 21ème/37 en thermique – 43ème/75 au général – 24,5/75 points

L’épreuve de Skip pad consiste à tourner le plus vite possible autour d’une piste circulaire de 9m de diamètre d’abord à droite puis à gauche. Afin de connaître le temps réalisé, il suffit d’effectuer la moyenne des deux temps pour obtenir le temps global.

Pour cette épreuve, nous avons pu nous élancer assez rapidement, ce qui nous a permis de prendre la mesure de l’événement ! Après un premier essai nous permettant d’analyser la piste et de chauffer les pneus, nous avons pu réaliser un second essai dans les meilleures conditions possibles.

Une fois les deux essais réalisés, il est nécessaire de changer de pilote dans la voiture. Nous voulions profiter de ce changement pour pouvoir effectuer des réglages et ainsi  améliorer le comportement de la monoplace sur cette piste bosselée. Nous avons donc quitté la zone de course et sommes retournés à notre stand.
Nos réglages de suspension et de trains roulants effectués, nous sommes retournés nous présenter à l’épreuve de Skip pad. Avant de nous insérer dans la file pour participer à l’épreuve, nous avons subi un contrôle inopiné de notre monoplace par l’un des organisateurs de l’épreuve… Après de longs échanges entre les juges qui nous ont fait perdre un temps précieux, nous avons été interdit de participer à l’épreuve sans effectuer de modification. Ne comprenant pas ce qui nous était reproché, nous avons effectué les changements que nous pensions nécessaires dans le temps qui nous restait. Malheureusement, ces changements ne furent pas assez convaincants pour le seul juge qui ne semblait pas satisfait de notre voiture. Il nous fut donc impossible d’améliorer notre temps et notre performance.

Pire encore, ce même juge nous a retiré la validation de l’épreuve de Scrutineering !!!
Cette fois, c’est nous qui avons beaucoup discuté cette décision qui nous parait encore actuellement injustifiée. Nous avons fini par comprendre que c’était les attaches du harnais sur l’avant du pilote qui semblait poser problème. En effet, ceux-ci avait, semble-t’il, un angle insuffisant et ne maintenaient pas assez les jambes du pilote.

Abattus mais toujours déterminés à obtenir les meilleurs résultats possibles, nous sommes retournés au stand afin d’effectuer les modifications finalement attendues. En milieu d’après-midi, nous avons expliqué la situation que nous avions rencontré un peu plus tôt aux responsables du Scrutineering lors de notre nouveau passage pour tenter de récupérer notre autocollant nous permettant de participer aux épreuves dynamiques.
Nous avons fini par récupérer notre sticker sans problème et sans aucune justification précise sur notre notre mésaventure de la matinée… !

Après cette épreuve, notre sentiment fut partagé car nous espérions tout de même obtenir de meilleurs résultats lors de nos derniers runs. Nous avions l’impression de vivre un véritable acharnement sur Metz Racing Team.
Heureusement nous avons tout de même réalisé 2 très bons temps et avons fait le nécessaire pour récupérer notre notre autocollant de Scrutineering pour le reste des épreuves dynamiques.

Acceleration – 24ème/37 en thermique – 45ème/75 au général – 22/75 points

Premier moment spécial lors de cette compétition, l’épreuve s’est déroulée entièrement de nuit de 22h à 2h du matin. L’épreuve se déroulant sur la ligne droite des stands, nous avons pu observer nos concurrents et nous mesurer à eux sur ce départ arrêté de 75m.

Nous nous sommes élancés après avoir passé une inspection technique. Nous avons pu réaliser nos 4 essais sans problèmes sur cette épreuve de performance pure et révélatrice des capacités d’accélération des monoplaces.

La différence de temps par rapport au vainqueur de cette épreuve peut s’expliquer de façons différentes.

Tout d’abord, notre moteur ne développe pas la même puissance, certaines monoplaces développent jusqu’à 3 fois plus de chevaux grâce à un réusinage sur mesure de la chambre, des pièces inédites ou encore l’ajout d’un kit turbo ou compresseur.

De plus, le poids de notre monoplace est de 60 à 70kg supérieur à celui de nos adversaires. Ce surpoids est occasionné par une décision volontaire de notre part, nous avons décidé de surdimensionné nos pièces car, en cas de casse, il est moins évident pour nous d’obtenir les ressources nécessaires pour la fabrication ou le remplacement d’une de nos pièces par rapport à nos homologues qui, ont les moyens de fabriquer des pièces en compétition.

Nous pouvons être satisfaits de nos résultats, la vitesse est présente et nous avons atteint le potentiel maximal de la voiture. Nous ne pouvions donc espérer mieux et sommes fiers de notre performance !

Autocross – 22ème/37 en thermique – 41ème/75  au général – 4.5/100 points

L’Autocross est un petit circuit très sinueux dessiné par les organisateurs afin de tester la tenue de route et les performances de notre voiture. Cette épreuve permet également à nos pilotes de faire la différence et de montrer leur talent volant en mains.

Le circuit est tracé sur la fin de la ligne droite, une grande partie de la montée et enfin le raccord utilisé dans la version courte de la piste ! Ce circuit est donc très exigeant et sollicite autant la voiture que les pilotes. Vous retrouverez la zone sur le schéma du circuit ci-dessous.

Malheureusement, comme vous pouvez le voir sur nos résultats, le score est plutôt décevant. Tout d’abord, sur chacun des premiers essais de nos pilotes, ceux-ci ont calé durant leur tour en piste… Cet arrêt imprévu en piste n’a pas eu trop d’importance car cela leur a permis de découvrir la piste et de préparer le véhicule à donner son maximum.
Mais un autre point les handicapa durant leurs tentatives, le moteur de la monoplace qui ne semblait pas donner la pleine mesure de ses capacités. Sur un circuit aussi sinueux et présentant de fortes inclinaisons, la moindre perte de puissance est capital et cela a pu se confirmer au niveau des temps réalisés !

Après une première étude et examen de la monoplace, nous avons éliminé une à une toutes les causes en passant par un problème de cartographie jusqu’à un problème d’alimentation en essence du moteur. Ayant éliminé toutes les causes mécaniques. Nous nous sommes tournés vers l’électrique en contrôlant le niveau de charge des batteries alimentant notre voiture et avons constaté leur faible tension.

Cela explique notre perte de puissance car le mélange air-essence n’a pas une combustion optimale. Nous avons mis immédiatement notre voiture en charge en prévision de l’endurance qui a lieu le lendemain.

Nous restons satisfaits par notre performance du jour, la tenue de route du véhicule est excellente et nos pilotes ont pu apprendre le circuit. Notre petite mésaventure avec notre moteur qui n’exprimait pas sa pleine puissance nous a grandement pénalisé sur une piste aussi technique et vallonnée.
Malgré cela, nous restions confiants sur nos capacités à performer et finir l’épreuve d’endurance qui sera plus orientée sur la régularité que sur la performance pure.

Endurance – N.C. (Non Classé) – 0/300 points

L’épreuve d’endurance reprend le circuit dessiné pour l’épreuve d’Autocross sauf que celui-ci est fermé et possède 3 zones de dépassement qui ont été rajouté sur le circuit. Pour nous, l’épreuve commença tout d’abord par la traditionnelle inspection du véhicule afin de participer à l’épreuve.

Partant dans l’ordre inverse des temps effectués la veille, nous nous sommes retrouvés à partir avec des monoplaces à notre niveau, nous permettant ainsi de ne pas être importunés par des véhicules plus lents ou plus rapides, lesquels nous feraient perdre du temps avant d’accéder à une zone de dépassement.

Après un début de course prudent, notre pilote s’est vue dépassé par une monoplace et nous n’avons pu que constater le temps qui était perdu dans ce genre de situation. Nous avons donc changé de stratégie et avons décidé de donner le maximum pour éviter d’être une nouvelle fois doublé !

Tour après tour, nous avons rattrapé et dépassé nos adversaires. A l’approche de la mi-course, notre voiture montra quelques signes de faiblesse comme lors de l’épreuve de la veille. Elle a fini par caler lors du dernier tour avant le changement de pilote. Notre pilote redémarra et ramena Dragon Spirit dans la zone pour le passage de relais. En à peine 3 minutes, notre nouveau pilote s’est retrouvé dans le baquet, le volant entre les mains et s’élançait dans la voie de sortie des stands pour retourner en piste.

Nous sommes arrivés jusqu’à la zone de départ sans encombre et avons attendu le signal pour reprendre l’épreuve. Le drapeau vert fut agiter mais malgré nos nombreuses tentatives pour embrayer et s’élancer, le moteur cala à chaque tentative du deuxième pilote.  Au bout de 30 secondes d’essai, nous avons été disqualifié de l’endurance.

Nous avons été particulièrement surpris de voir notre monoplace restant sur place malgré notre moteur tournant à plein régime avant de caler. Chaque démarrage étant de plus en plus difficile, nous n’avons pu que confirmer le diagnostique de nos pilotes, une nouvelle panne électrique !
Une fois la voiture sur tréteaux, nous avons démonté notre siège baquet et le cache batterie pour mesurer la tension de celles-ci. Nous avons mesuré leur faible tension comme la veille.

Nous sommes bien évidemment déçus de cet abandon une nouvelle fois sur panne électrique. En effet, nous pensions avoir résolu l’intégralité des problèmes liés à la gestion électronique depuis Silverstone. Avec du recul, nous avons déduit que la consommation générale en électricité de Dragon Spirit, notamment le moteur électrique permettant d’effectuer les changements de rapport. L’utilisation de cette technologie fut certainement la cause de notre abandon car le circuit de Catalunya nous imposait de trop nombreux changements de rapport. La consommation électrique de ce système était bien supérieure à la production électrique de l’alternateur de notre moteur ! Nous n’avions pas pu tester notre monoplace dans des conditions aussi sévères et éprouvantes.

Pour conclure sur ce point, il n’y a qu’une seule vérité, la course automobile !

Efficience – N.C. (Non Classé) – 0/100 points

L’épreuve d’efficience permet de vérifier l’efficience énergétique du véhicule lors de l’épreuve d’endurance. Ainsi, pour les véhicules thermiques, il suffit d’observer l’essence consommée par la monoplace pour terminer les 22 kilomètres de l’épreuve. La même démarche s’applique également aux véhicules électriques où le niveau de charge des batteries est vérifié.

La consommation énergétique est évaluée sur 100 points. L’équipe ayant la meilleure performance énergétique remporte l’intégralité des points. En fonction du résultat énergétique, les points sont ensuite donnés aux autres équipes en fonction de leur différence de consommation par rapport aux gagnants de l’épreuve.

Comme nous n’avons pas pu terminer l’Endurance, nous ne sommes pas éligibles pour être classé dans cette épreuve.

Conclusion

Nous avons vécu une nouvelle fois une aventure riche en émotions. Dans cette dernière ligne droite, Metz Racing Team 011 n’a rien lâché pour obtenir à chaque instant les meilleurs résultats possibles !
Notre manque d’expérience fut encore plus flagrant malgré notre participation en Angleterre, et nous avons pu constater l’écart présent entre notre association et les top teams pour cette saison 2018. Nous avons également constaté que rien n’est insurmontable et avec le recul que nous avons aujourd’hui, nous aurions envisagé le projet différemment ce qui nous aurait permis d’obtenir de meilleurs résultats.

Nous avons tout de même donné à la Metz Racing Team des bases solides qui permettront aux futurs membres de se rapprocher plus encore de l’élite de cette discipline ! Ces bases et notre expérience ont été les premières informations que nous avons transmis à la MRT 012. Nous restons également à leur disposition pour les aider dans leur aventure !
Cet ensemble d’action promet une réussite exemplaire à nos successeurs, une réussite que nous leur souhaitons de tout cœur !

By | 2018-11-28T12:39:46+00:00 septembre 1st, 2018|Promotion|Commentaires fermés sur Compétition de Catalunya – 21/08 au 26/08

Compétition de Silverstone – 10/07 au 15/07

Bonjour à tous,

Voici maintenant 1 semaine que nous sommes revenues de notre aventure anglaise sur le circuit de Silverstone. Nous avons mis ce temps à profit pour prendre le recul nécessaire et analyser notre performance chez nos amis britanniques. Tout d’abord, retour sur nos résultats dont vous pouvez voir le classement général ci-dessous :

  • Classement général

La compétition Formula Student se décompose en 3 parties différentes.
La première permet à l’équipe de se qualifier pour les épreuves dynamiques et consiste en étude poussée du véhicule par des juges la qualifiant apte à rouler ou non.
Ensuite vient les épreuves statiques où nous devons présenter tout l’ingénierie que nous avons déployé sur le véhicule face à un jury de professionnels. Ces épreuves sont le Business, le Cost et le Design.
Enfin, la dernière partie permet de tester les performances des véhicules grâce à des épreuves dynamiques telles que le Sprint, le Skip Pad, le Sprint, l’Endurance ou encore l’Efficiency.

Nous avons terminé à une très belle 35ème place sur 81 participants avec 240,4/1000 points.

Nous allons à présent détailler l’intégralité de nos résultats ainsi que notre retour par rapport à chaque épreuve.

  • Épreuves statiques – 28ème/81 participants – 188.1/325 points

  • Business

L’épreuve permet à chaque équipe participante d’exposer son projet devant un jury de spécialistes du milieu automobile et de l’investissement financier.

Ainsi, nous avons pris le rôle de futurs directeurs d’entreprise le temps d’une présentation d’une dizaine de minutes. L’objectif est de trouver et convaincre des investisseurs afin de produire la monoplace Dragon Spirit pour la vendre au grand public. Nous devons donc trouver un marché et établir une stratégie de vente et de promotion de notre monoplace.

Nous avons terminé à la 42ème place sur 81 participants avec 33,1/75 points.

Nous sommes satisfaits de cette performance et avons tiré beaucoup d’enseignements du feedback réalisé par les membres du jury.

  • Design

L’épreuve de Design offre la possibilité de prouver à des personnes éminentes du sport automobile toute l’ingénierie déployée autour de notre voiture.

Ainsi nous avons répondu aux questions posées, entre autre, par un aérodynamicien de l’écurie de F1 Alfa Roméo Sauber sur plusieurs éléments de la voiture, sa forme générale et toutes les recherches qui ont été menées aux choix de conception qui ont été effectués. Une discussion a fini par s’installer et nous avons pu partager notre expérience et le savoir-faire que nous avons acquis depuis les premiers pas du projet Dragon Spirit !

Nous avons reçu un excellent retour de la part de ces spécialistes qui nous ont félicité pour notre travail et encouragé dans la poursuite de cette aventure. Ils ont également été surpris par l’ampleur du travail effectué au vue de notre faible nombre et de notre expérience dans cette compétition.

Nous avons terminé cette épreuve à la 33ème place sur 81 participants avec un total de 85/150 points.

Nous sommes très satisfait de cette performance car nous avons obtenu un très bon score. Nous espérons améliorer légèrement notre note en Espagne où nous pourrons présenter également les premiers essais et premières recherches sur le carbone que nous avons effectué entre-temps.

  • Cost

Une fois de plus, les membres d’un autre jury de spécialistes se sont retrouvés sur notre stand, autour de la voiture. L’objectif est ici de justifier du prix de chacune des pièces attirant l’attention des juges.

Nous devons ainsi expliqué pourquoi nous avons choisi ce procédé de fabrication plutôt qu’un autre ou encore pourquoi nous avons choisi de répartir la production de certaines pièces chez nos partenaires et d’en réaliser certaines d’entre elles dans nos locaux par nos propres moyens.

Pour cela, nous avons édité un document que nous avons présenté et regroupant ainsi l’intégralité des opérations permettant la fabrication des composants de la monoplace et le coût qui leur est associée.

Nous avons terminé à une excellente 21ème place/81 participant avec 70/100 points !

Nous avons compris ce qui a pu nous être reprochés et tenterons de nous rapprocher des prix réels en calculant par nous-même le prix d’utilisation des machines sur lesquelles nous avons travaillé !

  • Épreuves dynamiques – 36ème/81 participants – 53.3/675 points

Les épreuves dynamiques ont une évaluation différente des épreuves statiques. L’évaluation ne se fait plus suivant des grilles d’évaluation mais suivant des équations mathématiques prenant en compte la meilleure performance réalisée sur chaque épreuve. Les équipes ont de multiples essais pour réaliser les meilleures performances possibles.

  • Acceleration

Le test d’accélération est la première épreuve qui permet à l’intégralité des équipes présentes de se mesurer sur piste.

L’objectif de cette épreuve ? Un départ arrêté pour effectuer la distance de 75 mètres séparant la ligne de départ à celle d’arrivée en un minimum de temps. Cela permet de mesurer la motricité de toutes les monoplaces et met également à rude épreuve la transmission et le moteur avec ces départ à pleines charges !

Nous attendions beaucoup de cette épreuve que nous avons fini à une décevante 35ème place/81 participants avec 3.5/75 points.

Malheureusement, nous avons rencontré des problèmes de passage de rapport lors de cette épreuve, problèmes que nous pensions avoir résolu lors d’essais effectué au préalable… Ce problème nous a grandement handicapé dans les performances que nous avons réalisé.
Néanmoins nous sommes satisfaits de constater que la voiture n’a pas souffert lors de cette épreuve et est prête à relever l’ensemble des épreuves restantes !

  • Skip Pad

Le Skip Pad est une épreuve qui permet de vérifier la tenue de route du véhicule.

Pour cela, nous devons suivre un trace composé de deux boucles. Une permettant de tourner à droite et une tournant à gauche. Ainsi, le pilote effectue une première boucle à droite permettant à la fin de celle-ci de déclencher le chronomètre pour effectuer son essai.
A la fin de ce deuxième tour sur la boucle droite, le pilote se dirige vers la boucle gauche pour un premier tour avant le second chronométré.

Pour obtenir le temps final, il suffit de faire la moyenne des deux temps obtenus par essai.

Nous avons terminé à une très satisfaisante 25ème place/81 participants avec 7.9/50 points ce qui représente une bonne performance.

Sur cette épreuve, nous pensons pouvoir améliorer nos résultats car nous pourrons optimiser nos réglages de trains roulants aux pistes en compétition qui sont plus abrasives et qui présentent un meilleur grip. De plus, nous aurons fixé les barres anti-roulis nous donnant une meilleure tenue de route latérale grâce à des mouvements de caisse mieux contrôlés en virage.

  • Sprint

Le Sprint est, comme son nom l’indique, une épreuve de 1km entre un point A et un point B. Le but est est de parcourir un circuit sinueux le plus rapidement possible.

Le circuit, tracé dans le virage Copse du circuit de Silverstone, offre un équilibre entre courbes rapides, chicanes et virages serrés.

Nous avons terminé l’épreuve initialement à la 22ème place/81 participants mais nous avons touché un cône délimitant le tracé du circuit. Cela a eu pour conséquence d’infliger une pénalité de 2 secondes sur notre meilleur temps ce qui nous a rétrogradé à la 32ème place avec 34.86/150 points.

Malgré cette pénalité, nous sommes satisfaits de la performance de la voiture qui est très véloce. Malgré le léger handicap lié aux passages de vitesse, nous avons acquis une expérience précieuse pour la prochaine course.

  • Endurance

Cette épreuve permet de mesurer l’endurance et la fiabilité du véhicule grâce à 2 sessions chronométrés de 11 kilomètres pour une distance totale de 22 kilomètres.

Cette épreuve est redoutée par l’ensemble des équipes présentes car elle repousse dans ces derniers retranchements la mécanique des monoplaces… Ce qui fut notre cas !

En effet, nous avons dû abandonner lors de cette manche après avoir bouclé 7 tours. Nous avons subi la loi du sport automobile avec un défaut électronique. Déjà depuis 2 tours, le véhicule montrait des signes de faiblesse avec des trous à l’accélération et l’abandon résultant d’un moteur qui ne répondait plus aux sollicitations du pilote.

Après avoir constaté que le véhicule ne voulait pas redémarré suite à une défaillance électronique, nous avons déclaré forfait. Nous sommes rentrés déçus à notre stand pour trouver l’origine de la panne. Nous nous sommes penchés sur la partie moteur et avons rapidement constaté que certains câbles du faisceau électrique se sont déplacés et décalés sur l’échappement. Cela a eu pour conséquence de faire fondre le plastique des gaines de protection et par créer un court-circuit qui a fini par vider les batteries.

Nous avons donc parcouru 7 tours et avons terminé à la 36ème place/81 participants avec 7/300 points.

Nous sommes vraiment déçus de cette contre-performance car sur les premiers tours, nous avions un très bon rythme et la voiture paraissait très fiable… Avec notre abandon, nous sommes passés à côté d’importants points !

  • Efficience

L’épreuve d’efficience permet de vérifier l’efficience énergétique du véhicule lors de l’épreuve d’endurance. Ainsi, pour les véhicules thermiques, il suffit d’observer l’essence consommée par la monoplace pour terminer les 22 kilomètres de l’épreuve. La même démarche s’applique également aux véhicules électriques où le niveau de charge des batteries est vérifié.

La consommation énergétique est évaluée sur 100 points. L’équipe ayant la meilleure performance énergétique remporte l’intégralité des points. En fonction du résultat énergétique, les points sont ensuite donnés aux autres équipes en fonction de leur différence de consommation par rapport aux gagnants de l’épreuve.

Malheureusement, pour obtenir des points dans cette épreuve, il est obligatoire de terminer l’épreuve. Nous n’avons donc pas été classé et notre score fut nul.

Conclusion

Nous sommes très satisfaits des résultats aux épreuves statiques acquis. De plus, nous avons pris énormément d’informations auprès des juges pour connaître les points d’amélioration de nos différentes présentations. Ces échanges furent très instructifs et constructifs.

Pour la partie dynamique, nous avons malheureusement rencontré quelques difficultés lors de l’exploitation de notre voiture gênant ainsi sa performance. Nous sommes conscients de la marge qui nous sépare des équipes référentes dans cette compétition. Avec du recul, nous pensons pouvoir grandement améliorer nos résultats dans ces épreuves lors de la future compétition de Barcelone !


Metz Racing Team 011 reste très satisfait de son expérience en Angleterre et a beaucoup appris. Nous avons pris énormément de notes pour nous permettre d’améliorer nos scores lors des épreuves de Cost, de Business ou encore de Design. Pour la partie dynamique, nous avons déjà résolu les problèmes rencontrés et nous nous tournons vers la compétition de Barcelone dans le but d’obtenir encore de meilleurs résultats.

By | 2018-08-20T02:10:26+00:00 août 13th, 2018|Promotion|Commentaires fermés sur Compétition de Silverstone – 10/07 au 15/07

Journée partenaires – Révélation de Dragon Spirit

En ce vendredi 29 juin, Metz Racing Team 011 s’est déplacé sur les installations du circuit de Chambley pour recevoir  nos partenaires lors de l’évènement annuel pour notre association qu’est la journée partenaires.


L’objectif d’un tel évènement est de pouvoir présenter la complexité du projet Dragon Spirit à nos partenaires ainsi que toutes les étapes et choix que nous avons effectué et qui nous ont mené à la voiture tel qu’elle est actuellement. C’est également l’occasion de dévoiler la monoplace à l’ensemble des acteurs nous ayant permis de mener notre aventure à son terme et de répondre à leurs question.


Cette journée très spéciale débuta par un accueil accompagné d’un petit déjeuner nous permettant d’accueillir nos invités. Nous avons poursuivi par une courte présentation de notre projet rappelant nos objectifs initiaux mais aussi faisant un point sur l’évolution de ceux-ci. Après cet exposé, nous nous sommes dirigés vers un stand que nous avions préalablement installé à la sortie des hangars à proximité de la piste.


Après quelques échanges, nous avons dévoilé notre voiture et présenté ses caractéristiques à l’audience. Nous avons également profité de l’attention de toutes les personnes présentes pour démarrer le moteur et l’âme de Dragon Spirit !
Malheureusement, nous n’avons pas pu conduire le véhicule car nous avons endommagé une pièce de notre transmission après une journée de test s’étant déroulée sur ce même lieu le mercredi précédent. Nous reviendrons sur ce point plus tard.

Nous avons expliqué chacune des solutions techniques que nous avons pu déployé à chaque étape de conception et de construction. En plus de partager notre passion, cet échange fut un parfait entrainement pour l’équipe qui devra effectuer les mêmes échanges face à un jury de professionnels lors des différentes compétitions auxquelles nous participerons !


Peu de temps après, notre hôte, Francis Maillet tira au sort le nom de deux de nos invités afin d’offrir deux baptêmes en Clio 3 Cup. C’est en tant que passager qu’ils ont pu parcourir 2 tours de circuit dans un véhicule de 220ch et pesant moins d’une tonne ! Après ce moment riche en émotions, nous avons terminé notre évènement autour d’un repas froid pour le déjeuner.


Nous tenons à remercier tous les participants d’avoir pu se libérer pour notre journée partenaires et espérons qu’ils ont passé un excellent moment.

Nous insistons également sur la participation de l’équipe du Francis Maillet Compétition sans qui rien n’aurait pu être possible.


Merci à tous !



Nous avions rencontré un problème dans notre ensemble tripode-tulipe. Cette pièce, faisant le lien entre le moteur et la roue pour transmettre la rotation entre les deux éléments. En effet, les pièces avaient un jeu trop important lors du montage. Nous avons donc réusiné des pièces nous permettant de rattraper ce jeu trop important, décalant légèrement le positionnement de nos moyeux et portes-moyeu. Cela a ainsi permis de repousser le tripode dans la tulipe ! La transmission est à présent remontée et opérationnelle.

By | 2018-07-03T12:58:21+00:00 juin 29th, 2018|Partenariat, Promotion|Commentaires fermés sur Journée partenaires – Révélation de Dragon Spirit

Passage au Sébastien Loeb Racing

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus à proximité de Haguenau, plus précisément au Sébastien Loeb Racing ! Nous avons profité de ce passage sur le site pour visiter les installations et discuter avec les membres de l’équipe.


Ce fut également l’occasion d’échanger avec des ingénieurs de piste qui ont pu nous présenter le travail et toute la démarche d’ingénierie qu’ils déploient chaque week-end de course. L’objectif est de rendre la voiture la plus en adéquation avec le pilote et la plus efficace possible sur la piste.
Cette démarche est aussi celle que nous utiliserons lors des premiers essais de mise au point de notre monoplace. Nous avons donc tiré énormément d’enseignements de cette discussion.


Nous avons rencontré les mécaniciens qui s’affairaient autour des véhicules présents dans l’atelier. Ce fut également un moment très instructif car nous avons découverts de nombreuses solutions techniques innovantes utilisées sur ces véhicules.

Cet instant fut sublimer par la présence de notre parrain honorifique Sébastien Loeb avec qui nous visité  l’intégralité de l’atelier. Nous avons eu l’occasion d’admirer quelques véhicules ayant marqué l’histoire du nonuple champion du monde de WRC comme la Citroën C-Élysée WTCC, la 208 Pikes Peak détentrice du record de l’épreuve (15/06/2018) ou encore la 306 Maxi qui marqua notre jeunesse et celle de Sébastien Loeb lors de ces premiers tours de roues en rallye.


Le pilote le plus titré du sport automobile nous a partagé son ressenti sur chacun de ses véhicules et ce fut l’occasion d’apprendre en terme de mise au point et de techniques de pilotage.


Enfin, notre passage fut l’occasion pour Metz Racing Team de présenter son projet Dragon Spirit sous les yeux attentifs du Sébastien Loeb Racing et de notre parrain qui ne pu s’empêcher de s’installer au volant de notre monoplace. Ce fut un moment très riche en émotions que d’observer l’aboutissement du travail de 11 étudiants sur 9 mois entre les mains d’un aussi grand champion, d’une personne qui bouleversa l’approche du sport automobile, qui a marqué de son empreinte l’ensemble des disciplines dans lesquelles il a couru et surtout, qui est notre idole !


Nous serons marqués par cette rencontre pour le reste de notre vie et ferons tout pour rendre fière notre parrain avec le projet Dragon Spirit.

By | 2018-06-23T14:37:04+00:00 juin 15th, 2018|Partenariat, Promotion|Commentaires fermés sur Passage au Sébastien Loeb Racing

Présentation de Dragon Spirit

Aujourd’hui nous avons présenté le projet Dragon Spirit aux responsables et représentants de notre école, l’ENIM.


Devant une audience composée de spécialistes dans des domaines particuliers, nous avons pu expliquer et justifier nos choix dans ce projet. Nous avons chacun notre tour expliqué les différents travaux effectués cette année et pu répondre aux questions soulevées par l’auditoire.


L’accueil et le retour furent très positifs et nous avons pu, pour la première fois dans l’histoire de la Metz Racing Team, présenter une voiture sur roues à la fin de la soutenance !

By | 2018-06-14T11:01:37+00:00 juin 13th, 2018|Promotion|Commentaires fermés sur Présentation de Dragon Spirit

Course de Silverstone

Petite nouvelle à vous donner, la compétition de Silverstone aura lieu dans exactement 30 jours.
Nous allons tenter d’exploiter la moindre heure à notre disposition pour nous entraîner et être prêt pour l’évènement anglais se déroulant à Silverstone, du 11 au 15 juillet prochain !

By | 2018-06-13T19:55:45+00:00 juin 9th, 2018|Promotion|Commentaires fermés sur Course de Silverstone

Journal MRT N°6

Nous vous dévoilons le Journal Metz Racing Team N°6.


Ce numéro retrace l’évolution de notre projet depuis l’exemplaire précédent, celui de Mars-Avril. Bonne lecture !

By | 2018-06-13T19:48:51+00:00 juin 8th, 2018|Promotion|Commentaires fermés sur Journal MRT N°6

Article Racecar Engineering

Depuis vendredi 1er juin, nous faisons la couverture du site anglais Racecar Engineering grâce à la présentation de notre projet Dragon Spirit. L’article présente notre aventure ainsi que quelques chiffres clés.


Racecar Engineering est un magazine spécialisé expliquant en détail les nouvelles solutions techniques utilisées en compétition automobile afin de maximiser les performances d’un véhicule.


Vous pouvez retrouver l’article de presse ci-dessous.

By | 2018-06-13T18:04:28+00:00 juin 4th, 2018|Promotion|Commentaires fermés sur Article Racecar Engineering

Dragon Spirit dans La Semaine

Pour la promotion de notre équipe, nous avons contacté l’hebdomadaire Lorrain La Semaine pour rencontrer des journalistes et discuter sur les moyens possibles pour effectuer la promotion de notre projet Dragon Spirit.


Nous avons convenu de la réalisation d’un article que vous avez peut-être découvert dans l’édition du 31 mai 2018.
Pour ceux qui ont raté l’article, petite séance rattrapage ci-contre.

By | 2018-06-13T18:21:39+00:00 mai 31st, 2018|Promotion|Commentaires fermés sur Dragon Spirit dans La Semaine